1.3.3. "Chakras", "corps électrique" et lumière immanente

R. et B. Dutheil vont plus loin et postulent l'existence d'un "corps électrique" (ibid-page 68): "On commence tout juste à saisir quelques aspects de ce corps électrique. Le champ électrique et électromagnétique de Burr n'en est qu'une composante. Il semble qu'à l'intérieur même des tissus et par l'intermédiaire des protéines en particulier, tout spécialement dans le tissu nerveux, il existe un véritable système transistorisé qui serait capable d'envoyer et de recevoir des signaux, des informations du champ électrique de Burr".

Et (ibid-page 70) : " Ce corps électrique servirait d'intermédiaire, de médiateur entre la conscience et le soma. Le rôle de filtre que nous attribuions uniquement au cerveau dans l'Homme superlumineux pourait être dévolu à l'ensemble de ce corps électrique, le champ électromagnétique se focalisant en des points nodaux - une correspondance intéressante peut être établie avec les chakras hindous ou les points d'acupuncture chinois - et particulièrement, semble-t-il, au niveau du cerveau".

La Tradition orientale présentent les "chakras" comme des centres d'énergie vitale. Les "chakras" seraient des émet- teurs/récepteurs de lumière immanente. Le chakra Sahasrara-Padma (sommet de la tête), dit "aux mille pétales", gouvernerait la communication avec l'Esprit-onde de lumière.

C'est au niveau du chakra Ajna (entre les sourcils) que nous faisons l'expérience de l'acte mental (puissance créatrice de la pensée et expérience du temps), donc de la conscience et de son influence sur les mécanismes synaptiques du cerveau; il gouvernerait les phénomènes de conscience.

Tous les chakras interagiraient avec notre corps électrique, nous mettant en communication permanente avec l'Autre Réalité ; mais les 5 autres chakras le feraient de façon généralement inconsciente.

 Voir parag.1.3.4